Vins d'Alsace
présente

Découverte de la Confrérie Saint-Etienne d’Alsace

À l'occasion du « Auf » de la confrérie

Cyril Roux Ingénieur Le 15 juin 2016
Cyril Roux - Ingénieur

Le 22 avril 2016, se tenait la première soirée « Auf » de la Confrérie Saint-Etienne au Château à Kientzheim (68). Une rencontre festive et instructive qui se voulait être une présentation de la confrérie, ses objectifs, son mode de fonctionnement, ses événements. En bref, une sorte de mode d’emploi en grandeur nature.

Accueil chaleureux dans la cour du château. La première question est difficile : « blanc ou rosé pour votre crémant ? » En tout cas, cela permet de délier les langues très rapidement, car le but de la soirée est de permettre à toutes et tous d’échanger et de partager une passion commune : le vin d’Alsace.

Une introduction réalisée par 3 confrères Jean Adam, Armand Baur et Henri Buecher, pour présenter la confrérie telle que les membres la vivent plus que comment elle est perçue dans le monde viticole. Il faut dire que les origines de la confrérie remonte au XIVème siècle. Avec forcément quelques transformations au fil des siècles, mais toujours la même volonté : promouvoir les vins d’Alsace. 

Le vin sert à relier les gens, fluidifier les relations, et « les compromis sont trouvés dès que le niveau de la (des) bouteille(s) baisse ».

chateau

Un lieu historique pour promouvoir les vins d’Alsace et faire la fête

Après des hauts et des bas, la confrérie ressuscite en 1947. Elle établit son siège au Château de Kientzheim en 1973 où se déroulent de nombreux événements. En effet, la confrérie loue les lieux pour des manifestations tant pour le public que pour des entreprises. Ainsi, il n’est à l’heure actuelle plus possible de s’y marier le weekend avant mi-2017. Quel succès !

Ils s’y déroulent aussi des chapitres ouverts (parrainage obligatoire pour y assister) et des chapitres fermés (privatisation possible pour des entreprises).

123

Le trésor du château

Les confrères oeuvrent tous les jours à la promotion des vins d’Alsace et à sa conservation. Ainsi, dans les caves du château est conservé un véritable trésor : l’oenothèque débutée dans les années 1950 et qui renferme plus de 60000 bouteilles. Un véritable voyage dans le temps et les millésimes d’Alsace. Chaque année, le Sigille, concours créé en 1957 décerne un médaillon rouge et or, signe distinctif, aux vins présentant la typicité et la qualité requises. 12 bouteilles par vin primé Sigille sont ainsi mis en cave pour alimenter le patrimoine des vins d’Alsace.

La mémoire de la confrérie et des vins d’Alsace repose donc ici. Une vente aux enchères à lieu tous les 2 ans depuis peu.

IMG_9451

Confrérie internationale et communication

Transmettre le message de la qualité des vins d’Alsace fait partie de la mission des confrères, que ce soit localement, nationalement mais aussi à l’international. A noter que la délégation en Suède est très active.

Le thème de la communication s’installe au coeur de la soirée et Dan Leclaire, consultant en communication, PDG de Mind Event Strasbourg, prend possession de la scène et de l’espace.

Pour lui, la communication est au centre de l’émotion. La bienveillance, la sincérité et l’éthique sont nécessaires pour créer de l’émotion, et donc être en communication avec autrui.

Il poursuit avec une expérience très visuelle que vous pouvez visionnez sur la chaîne Youtube VineoNews.

pola

Dan Leclaire laisse ensuite la scène à Pascal Leonetti, meilleur sommelier de France 2006, pour une dégustation commentée de 3 vins sélectionnés dans l’oenothèque de la confrérie.

  • Muscat 1976 – Domaine Louis Sipp (Ribeauvillé) : magnifique arômes végétaux, menthe poivrée et chlorophylle. Belle ampleur et équilibre.
  • Riesling 1979 – Domaine Hugel (Riquewihr) : Zeste de citron, pierre à fusil, fumé. Bouche saline avec une belle acidité. Belle longueur et équilibre.
  • Gewurtztraminer 1978 – Domaine Louis Klipfel (Barr) Clos Zisser : Nez exotique et truffe. Une bouche charnue et végétale : chlorophylle et menthe poivrée. Epices.

Cette dégustation et ce voyage dans le temps nous ont démontré l’aptitude au vieillissement des beaux vins d’Alsace.

confreres

Une très belle soirée qui se poursuit par un « after knack and wine » et des échanges pour la promotion des Vins d’Alsace et son rayonnement « all around the world ». Pour faire partie de la confrérie, il faut s’inspirer de l’article 1 du règlement ….

« Nul ne peut être Confrère de Saint Etienne s’il n’aime la joie, la bonne chère et les vins d’Alsace… »

Un reportage signé

Texte et photos : Cyril Roux