Vins d'Alsace
présente

J’ai couru au Marathon du Vignoble

10km de course à travers les villages alsaciens

Guillaume Althusser Enseignant Dorlisheim le 25 juillet 2016
Guillaume Althusser - Enseignant

Le 19 juin 2016, comme tous les ans depuis 11 ans déjà, se déroulait autour de Molsheim et 16 autres villages (dont voici la liste ici) entre Bruche et Mossig, le désormais culte Marathon du Vignoble.

Inspiré par le Marathon du Médoc, ce rendez-vous annuel attire autant les accros du demi-fond que ceux comme moi préférant se fondre dans la masse et courir à leur rythme ou encore ceux qui, à défaut de foncer tête baissée sont avant tout là pour passer un moment de franche rigolade.

84796385
Détails des circuits

Un événement qui rassemble...

Cette année c’est plus de 3600 participants (sans compter les marcheurs et les enfants) de toutes origines qui se sont élancés sur les pentes du vignoble Molshémien, pour une virée de 10km, un semi-marathon ou même pour les plus courageux, un marathon complet.

Tous les Alsaciens vous le diront, le mois de juin fut très humide cette année et les précipitations incessantes ont fini par avoir raison des sentiers vinicoles transformés pour l’occasion en vastes flaques de boue.
Comme beaucoup de mes congénères j’en serai quitte pour une nouvelle paire de running.

Mon expérience au Marathon du vignoble

En ce qui me concerne j’ai pris part aux 10kms dont le départ était donné à 9h à Dorlisheim pour ensuite passer par Mutzig, et après quelques détours sur les hauteurs de Molsheim se termina par une arrivée en plein cœur de la cité Bugatti.

Un peu anxieux mais pourtant enthousiaste à l’idée de prendre le départ de cette course je me levai aux aurores pour être sûr de ne pas rater le départ.

Partir à point c’est aussi ce que s’étaient promis les tortues ninja, chevaliers, Wonder Women et autres gais lurons costumés prenant part à cette grande fête dont le but n’est pas du tout de se prendre trop au sérieux mais plutôt de permettre chacun de trouver son bonheur.

Les amateurs de bonne chère dont je fais partie auront trouvé pas moins de 12 relais gastroviniques répartis au gré des villages du parcours, comme par exemple à Dangolsheim (pâté en croûte et pinot gris) ou à Wolxheim (pain d’épices et muscat).

"Je garde un excellent souvenir pour ma première expérience qui m’a surtout donné envie de remettre ça l’année prochaine mais sur le double de distance cette fois !"
Guillaume

Capture irewind4

Et après l’effort, bien sûr le réconfort puisqu’à l’arrivée, les courageux sont reçus par de nombreux bénévoles les bras chargés de vivres et de cadeaux.

Un reportage signé

Texte et photos : Guillaume

Remerciements à l’organisation du Marathon du Vignoble

Plus d’infos sur le Marathon