Vins d'Alsace
présente

SlowUp 2016 : 3 retours d’expérience sur cet événement incontournable !

Le point de vue de Céline, Lorène et Jean-Paul sur cette journée festive

Temps de lecture: 5 min

"À ceux qui pensent que les Alsaciens ne sont pas ouverts et amicaux, je dis, venez au SlowUp ! "
Lorène

Dimanche 5 Juin 2016, 10h00.
Je regarde une dernière fois mon appli météo avant de prendre la route. La pluie n’est prévue que pour l’après-midi. Aujourd’hui, j’ai SlowUp. Comprenez grande manifestation dans le vignoble alsacien où familles, enfants, jeunes et couples se retrouvent pour une session sportive sur la route des vins, exceptionnellement fermée aux voitures.
Arrivée au parking, je me dirige vers le village d’animations de Bergheim pour retrouver mon vélo électrique emprunté pour la journée.  Je découvre avec joie et stupéfaction, les stands, les concerts, les dégustations. L’ambiance est détendue et la foule déjà impressionnante.
SlowUp-JPK-SelectionCIVA-L900-H600-3920
© Jean-Paul Krebs
SlowUp-JPK-SelectionCIVA-L900-H600-3828
© Jean-Paul Krebs
J’entends que le village de Bergheim est le point de rendez-vous le plus important : on y attend environ 36 000 personnes dans la journée ! Après quelques essais sur mon vélo, je l’enfourche et me dirige en direction de cette masse humaine blanche. Oui, le dress-code se veut blanc en l’honneur des vins blancs alsaciens. Plus ou moins suivi, je soupçonne la météo peu clémente de freiner un certain nombre de personnes.
C’est une première pour moi ! J’adore me promener dans le vignoble, c’est toujours une sensation unique d’observer notre terroir. Les vignes ont bien poussé. La vue dégagée permet d’admirer notre patrimoine. Je décide de faire la boucle de 19km direction Châtenois. L’ambiance est bonne, les bénévoles sont nombreux et garantissent la sécurité du parcours. Je croise des familles, des couples, des équipes de copines…je sens les regards (peut-être jaloux !) sur mon vélo électrique avec lequel je roule sans encombres dans les côtes.
A Châtenois, grande étape du SlowUp, je prends une petite pause pour profiter de l’atmosphère et humer le sanglier à la broche. Miam ! Les alsaciens sont nombreux à s’arrêter, impossible de continuer en vélo, je mets pied à terre pour poursuivre mon chemin. Je prends finalement ma pause dans le vignoble entre Rodern et Rorschwihr pour déguster une tarte flambée au soleil autour d’un verre de vin blanc. Le spot de rêve !
45 minutes plus tard, il est temps de reprendre la route vers Bergheim. Le temps passe trop vite, j’entends au loin la musique, je découvre la foule et me dirige vers les stands. Le bilan ? Un souvenir inoubliable !
En chiffres : 20km de parcours, 1 vélo électrique, 3h30 de balade, 1 tarte flambée engloutie et pas moins de 10 chansons fredonnées !
SlowUp-JPK-SelectionCIVA-L1440-H1800-3361
© Jean-Paul Krebs

"C'est toujours avec autant de plaisir que j'y participe depuis 2 ans, à deux ou entre amis."
Céline

30 km à vélo sur la Route des Vins d’Alsace, c’était le 5 juin dernier lors du SlowUp Alsace.
L’occasion idéale pour découvrir ou re-découvrir les panoramas et les villages de la Route des Vins entre Sélestat, Bergheim et Châtenois à vélo, à pied ou en roller.
Le parcours animé tout au long de la journée, fait de cette journée un moment convivial et festif, et c’est toujours avec autant de plaisir que j’y participe depuis 2 ans à deux ou entre amis. C’est l’occasion idéale de prendre le temps de la découverte…
L'expérience de Céline en vidéo

"J'ai rarement passé une aussi belle journée (...) peut-être grâce à la joie des milliers de joyeux lurons lâchés à travers la campagne alsacienne..."
Jean-Paul

Il m’aura fallu attendre la 4e édition du Slow Up Alsace, le 5 juin 2016, pour passer à l’acte de participation. Je m’étais imaginé jusqu’alors qu’il fallait être un crack du vélo, un adepte du semi-marathon ou du trail en montagne pour s’éclater sur un tel événement. Dans la perspective de photos à réaliser pour le blog, je me voyais déjà à l’affût, tapi dans un fossé le long du parcours, tel un photographe animalier à guetter une faune d’originaux passant à toute allure devant l’objectif !
Quelques jours plus tard, je ris de moi-même. J’avais tout faux. Faux sur toute la ligne.
SlowUp-JPK-SelectionCIVA-L900-H600-3256
© Jean-Paul Krebs
J’ai rarement passé une aussi belle journée. Pas seulement parce que la météo m’a finalement gratifié d’une très belle lumière. Pas seulement parce que mon vélo à assistance électrique avec sa remorque pour le matériel photo (le tout loué sur place au village de départ à Bergheim) était une bête puissante qui a finalement rendu mes efforts parfaitement supportables.
Pas seulement parce que le parcours à travers les vignes sur fond de montagnes est superbe et qu’on ne s’en lasse pas. Pas seulement parce que cette route des vins que j’emprunte tous les jours en voiture devient d’un coup fort différente sans aucune voiture.
Mais peut-être surtout grâce à la joie communicative de ces milliers de joyeux lurons lâchés à travers la campagne alsacienne, à vélo, à pied, à tricycle ou trottinette… Des mamies et des mouflets hauts comme trois pommes, des équilibristes sur une roue, des fadas sur des squateboards ou en roller… Tous lancés dans la même direction, vers le bonheur d’une belle journée passée ensemble. Vous lirez ce bonheur partagé sur les visages et les photos. Tous rayonnants.

J’ai enfin compris que SlowUp signifie slow down/ pleasure up, c’est-à-dire diminuez l’allure et augmentez le plaisir.

J’attends la 5e édition.

Un reportage signé

Lorène, Céline et Jean-Paul

Photos : Jean-Paul

Vidéo : Céline

Plus d’infos sur le Slow Up Alsace