Vins d'Alsace
présente

Vignerons du « Grand Nord » (de l’Alsace)

Temps de lecture: 7 min
Laurent Bessot Pâtissier Le 12 juin 2017
Laurent Bessot - Pâtissier
Vignerons du

Je lisais récemment dans une brochure que la Route des Vins d’Alsace serpentait du nord au sud sur plus de 170 kilomètres à travers le vignoble.
C’est ce qui fait qu’aujourd'hui je vais m'intéresser aux vignerons du Nord-Alsace. C’est vrai que je ne les connais pas vraiment… et leurs vins encore moins !

Plusieurs questions trottent dans ma tête : leurs vins sont-ils différents ? Quels cépages se plaisent dans le nord ? A quoi reconnait-on un vin du nord ? Etc.

Ces questions, j’ai bien envie de les leur poser directement. Alors je vous emmène dans mon expédition vers le « Grand Nord ». Je m’équipe : bonnet, écharpe, couverture de survie ; on est au mois de mai d’accord, mais sait-on jamais…

Le plein est fait, autonomie de 920 km, et c’est parti !

infographie-vins-nord-alsace

Westhoffen : au domaine Caroline et Etienne Loew

Premier arrêt au domaine Caroline et Etienne Loew établi à Westhoffen.

C’est Étienne qui m’accueille dans son caveau et m’explique les particularités de son terroir, ou plutôt de ses terroirs.

Je lui demande tout d’abord de me décrire les typicités des vins du nord.

Pour commencer il me précise qu’il n’y a pas de généralités pour les vins. Un vin est fait par une géologie, une exposition, un climat, mais aussi un (e) vigneron(ne).

Pour me permettre de comprendre un peu mieux les caractéristiques de ses vins, Étienne me propose d’en déguster.

Au fur à mesure de la discussion et de la dégustation, le vigneron me donne quelques pistes pour les décrire.

Laissez-moi, en ma qualité de néophyte, vous expliquer ce que j’en ai retenu et mes ressentis.

Comme dit précédemment il n’y a pas de généralités.

Je vous retranscris donc pêle-mêle mes notes :

Les vins sont vifs, ils sont droits, ils ont une acidité plus marquée, ils peuvent également refléter le caractère des gens du pays, peut-être les Bas-Rhinois apprécient ils plus l'acidité ?

La différence de climat et les expositions ont un impact également, mais les différences de floraison et de maturité des raisins ne se jouent qu’à quelques jours par rapport aux vignobles situés plus au sud.

L’échange se poursuit en dégustant les vins secs de sa gamme (car ils ont ma préférence),

Étienne me raconte les a priori qu’il rencontre quand, lors de salons, il explique qu’il est établi dans la partie nord du Bas-Rhin. Il entend souvent des :

  • mais il doit faire froid chez vous!
  • est-ce que la vigne résiste en hiver ?

C’est alors qu’il se décrit en souriant en tant que « Bas-Rhinois sibérien » et il en est fier.

 

Mince, l’heure avance ! J’ai encore de la route. Je fais quelques photos de la cave et je prends congé du vigneron. Une dernière question à Étienne en arrivant à mon carrosse.

– Ton cépage préféré ?

– Pas de préférences particulières, mais une tendresse pour le Sylvaner.

– Merci, c’est noté.

A présent je passe Marlenheim et c’est ici que cette fameuse Route des Vins s’achève.
Pour ma part, je continue toujours cap au nord. Mais où vas-tu, malheureux, me direz-vous…

Cleebourg : à la Cave Vinicole

Cleebourg : à la Cave Vinicole

Eh bien, c’est après quelque 70 kilomètres de route à travers champs et forêts que j’arrive dans le vignoble de la Cave Vinicole à Cleebourg. Ce trajet m’a paru comme une traversée en ferry pour rejoindre un véritable îlot de vignes perdu au large au milieu de ces vallons et forêts.

A Cleebourg, au caveau, c’est Maïté qui m’accueille avec un grand sourire, en compagnie de Charles Bricka (responsable accueil/caveau).

Nous prenons place autour d’une table et je leur demande leur analyse sur les caractéristiques des vins du nord.

Charles me parle d’abord des terroirs qui là aussi sont multiples, car la cave réceptionne les raisins d’environ 170 coopérateurs situés sur 6 communes : Cleebourg, Oberhoffen, Rott, Steinseltz, Riedseltz et Wissembourg. (Note pour moi-même : je ne suis pas arrivé sur une simple île, mais plutôt sur un archipel de vignes…)

Bon là je divague, reprenons, je relis mes notes là aussi

Charles me parle de fraîcheur, de côté minéral, de longueur en bouche, de vins pas trop lourds, vifs, droits, des vins « süffigs » (plaisants à boire/ désaltérant en français).

Il m’explique aussi que les cépages Auxerrois et Pinot Gris se plaisent chez eux. Pour preuve, ils représentent à eux deux un peu plus de 50 % de l’encépagement des 203 Ha cultivés.

Maïté, quant à elle, aime le côté sec et la belle fraicheur des vins d’ici. Elle m’indique qu’ils sont plus faciles à accorder en gastronomie. J’en profite pour lui demander son cépage préféré. La réponse fuse : « c’est le Riesling lieu-dit Hannesacker » de Rott son village. Quant à Charles, il m’avoue être un amoureux du Sylvaner. Encore deux vins secs ; ça se confirme, au nord, on aime le sec !

Charles me propose une visite de cave, dans les escaliers, nous croisons Olivier Kreutzberger (œnologue de la cave). Je lui demande trois adjectifs pour décrire ses vins et son cépage préféré.

« Droits, vifs et élégants » sont les mots qu’il choisit et ils conviennent parfaitement à son cépage préféré qu’est le Riesling. Nous parcourons la totalité de la cave en passant en revue toutes les étapes de fabrication, c’est-à-dire du pressoir à l’embouteillage.

Puis retour au caveau où des clients sont présents, je me joins à eux pour déguster cette fois-ci les Crémant et Riesling. Là aussi je fais des photos, puis je me sépare de mes interlocuteurs, direction Epfig.

prefere-maite
Le vin préféré de Maïté

Sur la route je repense aux discussions que j'ai eues avec Étienne, Maïté, Charles et Olivier. Les mots qui me reviennent le plus en tête sont : vifs, droits et élégants. Et surtout ce geste de la main qu'ils ont quasiment tous eu en me parlant de leurs vins. C'est difficile à retranscrire sur le papier, mais pour vous le faire comprendre, c'est comme s'ils vous expliquaient votre chemin et vous indiquaient d'aller droit devant, d'un geste énergique de la tranche de la main.

Alors pour moi ça doit être la meilleure explication, c'est clair, c'est net, c'est efficace. Ils sont comme cela les vins du nord du Bas-Rhin !

Un reportage signé

Laurent (texte et photos)