Vins d'Alsace
présente

Christina Hilker, ambassadrice des vins d’Alsace en Allemagne

Temps de lecture: 3 min
La Riesling Team Le 4 août 2010
La Riesling Team

Christina Hilker incarne avec dynamisme le visage actuel de la sommellerie allemande. Depuis quelques années, elle met tout son talent au service des vins d’Alsace en Allemagne et dans les pays germanophones.

Dès sa sortie de l’Ecole de Sommellerie de Coblence, cette brillante jeune femme a su remporter une à une les récompenses professionnelles les plus prestigieuses : Trophée Baron de Rothschild 2002, Meilleure Sommelière d’Allemagne 2003 (Trophée Ruinart), Sommelière de l’année 2004 (groupe Bertelsmann) et 2005 (Gault Millau), etc.

Depuis 2007, tout en menant son activité de consultante en vins, Christina Hilker est devenue la meilleure supportrice des vins d’Alsace auprès des professionnels allemands et internationaux. De Hambourg à Bâle, en passant par Düsseldorf et Stuttgart, elle ne cesse de prolonger une histoire commune avec les vins d’Alsace.

Quand avez-vous connu les vins d’Alsace ?

Après ma formation en hôtellerie-restauration à Baiersbronn, je me suis naturellement tournée vers la région voisine, l’Alsace. C’est à cette occasion, lors de mes débuts dans un bel établissement d’Obernai que j’ai connu les vins d’Alsace.

Comment expliquez-vous cette si forte affinité avec les vins d’Alsace?

Dès cette époque, je me suis sentie très attachée aux Alsaciens et aux vins de la région. J’ai fait la connaissance de vignerons alsaciens qui sont engagés et produisent des vins profonds et de caractère que l’on peut conserver très longtemps. Puis j’ai découvert au fur et à mesure les formidables possibilités de combinaisons avec les cuisines traditionnelles, mais aussi asiatiques et ‘du monde’.

Quel est votre vin d’Alsace préféré ?

J’aime particulièrement le Riesling d’Alsace actuel, ‘nouvelle génération’, très minéral et sec. Je trouve aussi le Gewurztraminer très plaisant par sa puissance aromatique et ses multiples possibilités d’accords culinaires — je pense à un homard sauce à la vanille. Des vins souvent imités, jamais égalés.

Votre dernier coup de cœur ?

J’ai toujours l’habitude de recommander le Crémant d’Alsace qui est encore trop méconnu : s’il est agréable à l’apéritif, je n’hésite pas à le conseiller aussi pour accompagner un repas entier !