Vins d'Alsace
présente

Clos Gaensbronnel, un vin de Source…

Christian Tawil Encre Pourpre Le 27 mai 2019
Christian Tawil - Encre Pourpre

La famille Hering s’enracine en 1858 à Barr (Bas –Rhin).

La France vit une longue période de prospérité sous Napoléon III qui favorise l’aménagement des campagnes, développe l’industrie et le commerce, aide les Piémontais à chasser les Autrichiens du nord de l’Italie avec les victoires de Magenta et Solferino en 1859. En contrepartie la France obtient l’annexion de Nice et de la Savoie. Nous sommes encore loin du désastre de Sedan …. L’Alsace est encore française.

Le Clos se crée et s’éveille doucement dans la première moitié du 20ème siècle. L’ Alsace lui donne le nom de baptême cadastral de Gaensbronnel , en français « La source des oies » parcelle sur les hauteurs de Barr, ville de charme, à quelques lieues de Strasbourg .
Édouard Hering, l’arrière grand – père de Jean-Daniel s’investit pleinement dans la rénovation du vignoble Alsacien, durement touché par le phylloxéra venu d’Amérique …

Tandem de choc

Le maire de Barr de l’époque, le Docteur Eckert, lui apporte son soutien intégral dans cette étape cruciale de rénovation du vignoble Alsacien. Le métier de pépiniériste d’Édouard l’aide grandement dans la diffusion et la généralisation du greffage, seule solution pour sauver le vignoble. Le porte-greffe Bar 503, fruit de leurs travaux, est choisi pour replanter le Clos Gaensbronnel.

Le Clos s’ancre au cœur du futur Grand Cru Kirchberg de Barr d’une superficie totale de 40,63 hectares. Son terroir marno-calcaire s’étage entre 215 à 347 mètres d’altitude sur des pentes atteignant 40%. Son exposition sud, sud-est le fait bénéficier du soleil du matin de 7 à 15 heures sur toute sa surface de 60 ares.

Botrytis Alsacien

Le champignon Botrytis cinerea amène surmaturation exceptionnelle (pourriture noble) dans des conditions d’alternance de périodes humides (brouillards, présence d’une rivière), propices au champignon, et de périodes chaudes et ensoleillées, propices à la dessiccation (passerillage).
Le Clos est créé sur un territoire d’excellence …Deux particularités façonnent son identité : la source le traversant apporte sa fraicheur en été et favorise en automne la naissance du fameux botrytis cinerea, indispensable à la naissance des grands liquoreux.
L’ensoleillement important sud, sud-est représente le deuxième vecteur spécifique et qualitatif du Clos, le soleil assèche les rosées matinales et favorise des températures régulées permettant des maturations longues.

Le vigneron Jean-Daniel HERING

Le soleil assèche les rosées matinales et favorise des températures régulées permettant des maturations longues.

Tyflo le précurseur

Le domaine pratique la culture bio depuis 2011 sur l’ensemble de ses 10 hectares .L’association Alsacienne Tyflo définit dès 1987 un cahier des charges exigeant. Son grand avantage est d’appliquer une réflexion spécifique à l’Alsace, « ouvreuse de la voie menant au bio ». Le crédo de l’association : prévenir, plutôt que guérir !
La tendance actuelle à la conversion bio sur le plan national lui donne pleinement raison avec une longueur d’avance si on se remet dans le contexte de 1987…

Dogme urbi et orbi

La question de la pratique culturale du Clos arrive ….Oui ! La pratique culturale du Clos est spécifique dans la mesure où Jean-Daniel et Fabienne Hering s’imposent la règle de ne récolter les raisins entiers sur les parcelles qu’à partir du moment où 50% des raisins sont botrytisés (pas seulement la prise en compte du critère de teneur en sucre) pour les l’appellation VT et SGN.
Cela n’a l’air de rien en le disant, et pourtant cela change tout …..A la dégustation, le Clos Gaensbronnel, tant en cuvée des frimas qu’en VT et SGN, se fait remarquer par sa complexité, son extrême intensité et rémanence …. Les caudalies s’égrènent interminables.
Il est à noter que la cuvée des frimas s’élabore sur des raisins non botrytisés.
Le vin se reconnait aussi à la dégustation par son équilibre entre concentration, arômes, bouche, gras, minéralité, à l’optimum avec une maturation fine des arômes entre 15 à 20 ans.

Accord met et livre …

En goutant la cuvée des frimas, je cherche un accord met et vin et aussi, un accord « met et livre »…. Lire un été avec Homère de Sylvain Tesson, en dégustant un verre de la cuvée des frimas, me semble proche de l’accord parfait entre la matière du vin et l’immatériel du livre.
Nous avons là l’exemple d’une adéquation idéale entre le terroir et le cépage retenu, en l’occurrence Gewurztraminer à 100% pour tout le Clos. Les rendements de 30 à 45 hectolitres / hectare vont dans le sens de l’objectif qualitatif souhaité.

La question sur le positionnement du Clos par rapport au Grand Cru arrive….
Fabienne et Jean – Daniel Hering sont unanimes pour positionner les vins du Clos comme des vins rares, dans la tradition des grands Clos de France. Ils les situent « au-dessus » des Grands crus.
Le client vient chercher la bouteille exclusive, objet de son désir, qu’on ne trouve pas aisément ailleurs.
Les quantités confidentielles retiennent l’intérêt des amateurs de vins originaux et rares, ce sont souvent des vins Monopoles qui intriguent et font rêver. 1000 bouteilles de Gaensbronnel pour toute la planète ….

Gaensbronnel se traduit par "La source des oies"

La quête initiatique des amateurs de Clos les amène à la « Source » des grands vins.
Le mot source me fait souvenir de cette citation de Marc Aurèle, homme d’état et philosophe :

« Au-delà de toi est la source du bien, une source qui peut toujours jaillir, si tu creuses toujours »