Vins d'Alsace
présente

Histoire de Clos en Alsace : le Sainte-Hune

Episode 2

Christian Tawil Cadre Commercial Le 13 août 2018
Christian Tawil - Cadre Commercial

Une définition du mot Clos ?

Clos : parcelle de vigne entourée d’un mur de pierre sèche avec deux entrées (en Bourgogne) l’une pour les voitures à cheval et l’autre pour le vigneron….

Le décret du 4 mai 2012 relatif à l’étiquetage des produits vitivinicoles rappelle que les mentions « château », « clos », « cru »et « hospices » sont réservés aux vins d’appellation d’origine protégée lorsque les vins sont issus de raisins récoltés sur les parcelles de l’exploitation et vinifiés dans ladite exploitation….

Le qualificatif de Clos fait rêver, aussi la réglementation empêche l’utilisation de ce terme comme argument marketing au détriment de l’historicité authentique d’un Clos, souvent cité dès le moyen âge dans les ouvrages des chroniqueurs .. 

N’est pas Clos qui veut ….

Premier millésime de paix ….

Le Clos Sainte – Hune millésime 1919  voit  le  jour  avec la  première année de paix et symbolise  l’espérance  d’un monde meilleur  …L’Alsace  redevient française, le mot Riesling s’écrit sans e…. Risling  afin de le franciser …

Le Clos Sainte – Hune d’une superficie de 1,67 hectare appartient à la famille Trimbach depuis plus de 200 ans, à l’époque, le vin de la parcelle se commercialise sous la dénomination « Riesling Rosacker  ».

Les vignes se situent sur la partie basse du  Rosacker à mi coteaux et sont exposées sud,  sud – est  avec un léger dévers sur un des terroirs les plus calcaire  d’Alsace …

Le monde meilleur  sera pour plus tard après 1945 …. Anecdote de l’histoire de France … Madame De Gaulle achète chez Fauchon sa première bouteille de Clos Saint – Hune  et sera tellement séduite  par ce vin  qu’elle  le fera rentrer  à la cave de L’Elysée.  L’Alsace sera présente  à la table du palais et  donnera envie à quelques hommes politiques français et étrangers de se pencher sur le vignoble Alsacien  ….

Encensé par les Bordelais et Bourguignons …

La réputation du Clos est telle que les amateurs de Bourgogne disent de lui «  C’est la Romané Conti de l’Alsace … ». Et que les amateurs de Bordeaux  le dénomment le Pétrus de l’Alsace …. Enfin Bourguignons et Bordelais sont d’accord sur un point commun

Les vignes les plus jeunes du Clos plantées il y a 38 ans en Riesling  remplacent  celles de Chasselas, cépage confidentiel en volume aujourd’hui  et  important à l’époque ….

La police de caractère et le graphisme sont déposées  et sont inchangées à ce jour sauf  la migration des mentions légales sur la contre – étiquette afin de donner plus d’impact à l’étiquette et son sobre  dessin stylisé du Clos ….

Serge Dubs, meilleur sommelier du monde dit du Clos «  S’il est un Riesling au monde que tout amateur de vin  rêve de goûter  et de savourer, c’est bien le Clos Sainte – Hune  »….

Sol à mollusques ….

Le terroir calcaire du Clos  dit  « calcaire coqullier ou coquillé » parce que le sol contient une  importante quantité de coquilles de mollusques   prédispose  depuis toujours au cépage Riesling …Cette géologie particulière jointe à un rendement  de l’ordre de 40 hectolitres hectare et à une sélection massale  explique en partie l’unicité de goût de ce grand vin blanc de France et donc du monde….Des moutons chanceux  ont l’insigne bonheur de  paître sur une parcelle du Clos, la première convertie au bio….

Egalité, fraternité, solidarité ….

Toutes  les  vignes  bénéficient des mêmes soins et du même niveau élevé de vinification ….  Ceci explique la réputation du Domaine Trimbach ainsi  que  l’excellente   côte des vins, du plus simple au plus huppé ….Le Clos Sainte – Hune est psychologiquement  perçu et  traité  comme la perle du Domaine et doit percevoir le flux de pensées positives qui se dirige vers lui …Les raisins ont une âme …

Pierre Trimbach a l’habitude de dire « Dans le raisin il y a 100 % de  la   qualité, en cave on ne peut pas en rajouter mais en perdre ». Un rang sur deux est enherbé et l’autre travaillé pour tendre vers une qualité maximale…

Pour respecter  le style des vins  souhaité aussi  sec que possible en dehors des vendanges tardives et  sélections de grains nobles , le millésime 1989 du Clos Saint –  Hune  se commercialise  comme vendanges tardives du fait de la récolté effectuée plus tard  que prévue ….

Le vin se goute  bien  de préférence avec une garde minimale de 5 ans avant de commencer à  le déguster, c’est pourquoi  en 2018  se met seulement  sur le marché le millésime  2012.

Constant depuis 100 ans …

Les grands amateurs  de France et du monde entendent parler de ce vin  comme un vin  s’approchant  de la perfection  avec chaque année  la même constance qualitative. Ce fait mérite d’être signalé car  une telle constance dans le temps est rare. Les revues  viticoles  égratignent parfois les icônes en écrivant que tel grand château a connu quelques années irrégulières du fait d’une reprise,  de manque d’investissement  ….Métaphore pudique pour dire que le vin n’est pas à la hauteur de sa réputation et ne vaut pas son prix ….

En 1972, 1980,1984, il n’y pas eu tout simplement de Clos Sainte – Hune, comme le fait Yquem en déclassant les années faibles …. Cette rigueur est une des  clefs  du succès …

Le Clos fait rêver et mérite à juste titre par sa régularité et son intensité de gout  de faire rêver …Comment le situer ?  Pierre Trimbach  le positionne  a minima comme un Grand cru puisqu’il parvient d’une parcelle d’exception au cœur du Rosacker …Un  sélection parcellaire  qui ne dit pas son nom …

Prévoir  d’encaver  quelques flacons de rêve en cave représente  un beau projet avec en devenir  de grandes satisfactions  verre en main lors de repas de fêtes  familiales…

Merci à Pierre Trimbach de ce voyage dans le passé de ses souvenirs viticoles  relatif  à un  centenaire  dénommé Clos Sainte – Hune ….