Vins d'Alsace
présente

Histoire de Clos en Alsace : le Zahnacker

Episode 3

Christian Tawil Encre Pourpre Le 22 août 2018
Christian Tawil - Encre Pourpre

Une définition du mot Clos…

Clos : parcelle de vigne entourée d’un mur de pierre sèche avec deux entrées (en Bourgogne) l’une pour les voitures à cheval et l’autre pour le vigneron….
Le décret du 4 mai 2012 relatif à l’étiquetage des produits vitivinicoles rappelle que les mentions « château », « clos », « cru »et « hospices » sont réservées aux vins d’appellation d’origine protégée lorsque les vins sont issus de raisins récoltés sur les parcelles de l’exploitation et vinifiés dans la dite exploitation….
Le qualificatif de Clos fait rêver, aussi la réglementation empêche l’utilisation de ce terme comme argument marketing au détriment de l’historicité authentique d’un Clos, souvent cité dès le Moyen Âge dans les ouvrages des chroniqueurs…
N’est pas Clos qui veut …

Empreinte du Moyen Âge ….

De Ratbaldovillare à Ribeauvillé …. Selon les notes de l’ éminent  Cercle de recherche historique de Ribeauvillé et environs, le propriétaire d’une ancienne villa gallo-romaine, sise à l’ est de la ville, du nom de Ratbold  ou Ratbald ou Ratpold …  donne son nom à la ville développant un embryon d’habitations autour de la villa Ratbold ….

Le Clos du  Zahnacker possède l’avantage  rare de pouvoir prouver  son identité en remontant  à l’origine de sa création …. En effet, des écrits officiels confirment son existence au 8ème siècle …

Un  certain Martin Zahn, moine chevalier, troque  l’épée contre la serpette de vigneron  et  acquiert  la parcelle à laquelle il donne son nom  Zahn acker   soit  le champ de Martin en Alsacien … En version moderne,  ce serait le sabre et le goupillon, chanson emblématique de Jean Ferrat ….

Un  vin de roi ….

 Mais revenons  à notre hanap… L’histoire de France mentionne  le fait que Louis XIV  aurait fait halte à Ribeauvillé et gouté le vin du Clos du Zahnacker dans un hanap pieusement conservé à la mairie de Ribeauvillé.

Le souverain aurait dit du Clos en le voyant pour la première fois : «  Quel merveilleux jardin » ….

Depuis le hanap figure en bonne place sur  l’étiquette du vin  … De plus, le  Clos servait de jardin scientifique expérimental en vue de définir et adopter les cépages adéquats par rapport au terroir …

Belle vision stratégique à l’époque , puisque la parcelle  figure au cœur de l’Osterberg , l’un des 51grands crus d’Alsace officialisés à partir de 1975 …. Le Clos retrouve son unité lors de l’achat de la seconde parcelle en 1961. 

 La faille latérale du fossé rhénan traverse le vignoble du nord au sud,  la faille la plus importante se trouve à Ribeauvillé et fait la richesse géologique du vignoble alsacien.

Oscar à l’exportation….

Les souverains d’Europe appréciaient  les vins de Ribeauvillé dont 80% s’exportait … Malheureusement, l’annexion de l’ Alsace à l’Allemagne à partir de 1870  mit fin à cette heureuse période export. Les vins d’Alsace  furent dirigés vers l’unique marché allemand alors que les autres vignobles comme le Bordelais, la Bourgogne, la Champagne se créaient une réputation mondiale … L’Alsace prenait de ce fait du  retard dans sa commercialisation mondiale et fit tout  par la suite pour  rattraper ce retard dû aux circonstances guerrières ….

Vin de source …

Le Clos bénéficie du soleil levant avec une exposition plein est sur un sol  à dominante argilo-calcaire et un encépagement  resté constant  depuis son achat composé de 30%  de Pinot Gris , 30 % de Gewurztraminer et 40% de Riesling .

L’eau de la source Carola circule dans son sous-sol  et fait que la parcelle qui dégèle avant toutes les autres est celle du Zahnacker …

Supplément d’âme …

La vinification du Clos est poussée à l’optimum de ce qui est possible avec le souhait de produire un grand vin …. La fierté de travailler le Clos lui confère sans doute un supplément d’âme aux frontières du visible et de l’invisible ….

Pour  Yves Baltenweck et Carole  Dechanet, le Clos se situe  au-dessus du niveau d’un grand cru via son ancienneté et son historicité avérée depuis le 8ème siècle. Il s’inscrit dans la grande famille, que ce soit de Bourgogne ou de Champagne,  avec le choix par les moines de la meilleure parcelle  au meilleur endroit à la meilleure exposition …

L’œnothèque  recèle encore quelques flacons de  1955  en excellent  état de conservation avec  l’équation parfaite atteinte entre le sucre, le niveau d’alcool et l’acidité …

Le rêve est  à la portée de la main …Les amateurs l’ayant gouté une première fois lui font sermon de fidélité et  le rachètent chaque année … des étoiles plein  les yeux ….

N’est -ce pas  le moment d’acquérir une part de rêve et de rejoindre

Eluard  quand il écrit  «  Un rêve sans étoiles est un rêve oublié  »