Vins d'Alsace
présente

L’esprit coopératif souffle à Cléebourg

Jean de Miscault Conseiller en communication Le 14 novembre 2018
Jean de Miscault - Conseiller en communication

Le vignoble de Cléebourg est le vignoble le plus septentrional d’Alsace. Il a aussi la particularité d’être « séparé » de la plus grande partie du vignoble alsacien, qui court sans discontinuité de Marlenheim à Thann. Ici, tous les viticulteurs sont membres de la Cave Vinicole de Cléebourg. Portrait d’une coopérative pas comme les autres.

« Regardez la carte du vignoble alsacien : bien souvent les vignes de Cléebourg sont représentées à part, dans un cadre, comme la Corse, vis-à-vis de la France, constate Frédéric Orth, directeur de la Coopérative Viticole de Cléebourg. Nous sommes la Corse du vignoble alsacien. » Mais avant de s’arrêter sur des conditions purement cartographiques, le moins qu’on puisse dire est que le vignoble de Cléebourg revient de très loin. Après avoir survécu vaille que vaille au phylloxéra, les vignes les plus septentrionales d’Alsace (encore un peu de géographie…) auraient pu bel et bien disparaitre au début des années 1940. En 1941 et 1942, l’occupant nazi décide de remplacer les vignes par du blé, des pommes de terre et des légumes… plus utiles pour nourrir la population. Sauf que les récoltes sont catastrophiques et que les Allemands décident… de replanter de la vigne.

Le Brandhof de Steinseltz : un remarquable terroir pour le Pinot Gris d'Alsace

174 coopérateurs

Au lendemain de la guerre, on compte au sud de Wissembourg 430 propriétaires viticulteurs. Ils sont en réalité à la tête de parcelles minuscules, dont la production de vin ne sert qu’à leur consommation personnelle. Mais en mai 1946, ils décident de se retrousser les manches, mais pas chacun dans sa parcelle ou dans son caveau : ils créent la Coopérative de Cléebourg Oberhoffen Rott Steinseltz. « Si nous voulions vendre notre vin, nous avions intérêt à y adhérer », se souvient Henri Pflug, alors âgé de 16 ans, et qui fut président de la cave entre 1972 et 2002. C’était aussi la meilleure façon d’obtenir des plans de vigne. La première vendange de 1947 est maigrichonne : 123 000 kg de raisin et 923 hl de vin.

Soixante-douze ans après, la Coopérative Viticole de Cléebourg regroupe 174 coopérateurs sur 203 hectares et cinq communes – Riedsetlz a rejoint les précurseurs. En 2017, ils ont produit 15 055 hl de vin, principalement de l’auxerrois, pour le Crémant, du Pinot Gris, du Riesling et du Gewurztraminer.

« Nos vins ont su garder une certaine acidité, une fraicheur, une finesse, qui nous caractérisent, analyse Gilles Theilmann, le président. En plus de notre savoir-faire, des nuits plus fraiches ainsi qu’un sol souvent argileux nous aident à développer le bel équilibre de nos vins. »

Une image et des valeurs

Mais là où la cave de Cléebourg se démarque le plus, c’est sans doute par son état d’esprit. Ici, la coopération n’est pas un vain mot. Quelques exemples : tous les dimanches de l’année, 17 équipes de 5 coopérateurs se relaient au caveau pour vendre les vins de la Cave ; d’autres animent le stand mobile qui se déplace sur les marchés alsaciens ou de l’Allemagne voisine ; d’autres enfin participent à la Ronde des Caves, organisée avec 8 autres coopératives viticoles français, qui veut que, neuf fois dans l’année, quelques viticulteurs partent à l’autre bout de l’Hexagone faire la promotion des vins de Cléebourg et qu’à chaque weekend pascal, ce sont eux qui accueillent les autres. « Les coopérateurs se reconnaissent dans l’image et les valeurs de leur cave, se réjouit Gilles Theilmann. C’est leur cave. »

Relève assurée

David Ruffy, 26 ans, est le benjamin de la Coopérative, il est aussi président de l’association des jeunes vignerons de Cléebourg.

Pourquoi avoir créé une association pour les jeunes ?

Il est important de promouvoir les vins auprès d’un public plus jeune. Bon nombre de nos adhérents ne sont d’ailleurs pas vignerons. Ce ne sont pas les moins convaincus pour vanter les mérites de nos vins.

Quelles actions menez-vous ?

Nous faisons beaucoup de formations. Par exemple, le maître de chai de la cave nous propose régulièrement des dégustations. Ou bien nos agronomes nous sensibilisent aux bonnes pratiques culturales. Beaucoup de nos adhérents sont des pluriactifs et n’ont pas fait d’école viticole. Ils sont très demandeurs et sont tous animés par l’amour de leur coin de terre.

De gauche à droite, Henri Pflug, David Ruffy, Gilles Theilmann, Frédéric Orth

Indépendant par-dessus tout

Henri Pflug avait 16 ans, en 1946, quand la coopérative a été créée, à laquelle il adhère trois ans plus tard. Il commence avec 1 ha de vignes. Il assure la présidence de la Coopérative de 1972 à 2002. Selon lui, le grand tournant a lieu dans les années 1980 : « Les coopérateurs ont vraiment pris conscience qu’on pouvait vivre de la vigne. Ces années-là, jusqu’au début des années 2000, nous avons beaucoup investi : chaque année, nos bénéfices étaient réinvestis. » Et l’avenir alors ? « Nous devons tout faire pour rester indépendants. Les décisions doivent être prises ici et pas ailleurs. Et toujours par les vignerons. Et puis, vous savez, nous n’avons pas besoin d’être grand pour être heureux. »

Histoire d’étiquette

Un jour Henri Pflug, alors président de la cave, s’étonne : les étiquettes coûtent plus cher que les bouteilles. Normal, répond l’imprimeur : vous voulez faire figurer les noms des cinq communes sur l’étiquette, du coup il faut de grandes étiquettes. Il a donc fallu penser à un nouveau nom. Quelqu’un a proposé Rott, où sont installé le siège et le caveau : trop court pour une grande appellation !… Un autre avance Steinseltz. Finalement, on se met d’accord sur Cléebourg : c’est mémorisable par les Français et les Allemands. Et du coup, le prix des étiquettes a-t-il baissé ? Ça, l’histoire ne le dit pas.

Fiche d’identité

  • Création en 1946
  • 174 coopérateurs (novembre 2018), 24 salariés
  • 200 ha de vignoble plantés (Auxerrois : 28,56 % ; Pinot Gris : 26 % ; Riesling : 16,43 % ; Gewurztraminer : 11,20 %)
  • 10 lieux dits : le Keimberg de Cléebourg (Auxerrois), le Hannesacker de Rott (Riesling) ; le Kammerberg de Wissembourg (Riesling), l’Eselsforch de Rott (Riesling), le Huettgasse de Steinseltz (Pinot Noir), le Brandhof de Steinseltz (Pinot Gris), le Karchweg d’Oberhoffen (Pinot Gris), le Himmrich de Cléebourg (Pinot Gris), le Reifenberg de Cléebourg (Gewurztraminer) et l’Oberberg de Steinseltz (Gewurztraminer).
  • 15 055 hl en 2017
  • Président : Gilles Theilmann
  • Directeur : Frédéric Orth

www.cave-cleebourg.com